mercredi 5 octobre 2011

Le silence du rouge-gorge











Un frêle rouge-gorge.
Immobile et silencieux.
Tout près la grande vitre, meurtrière.
Au loin le chanteur fredonne,
les oiseaux se sont tus que l'on entendait pas.

17 commentaires:

  1. Triste silence pour un si bel animal. Les détails de tes photos sont à couper le souffle.

    RépondreSupprimer
  2. Tes photos sont magnifiques, vraiment !

    RépondreSupprimer
  3. Je savais pas que c'était aussi joli les Rouges-gorges !

    RépondreSupprimer
  4. a chaque fois que je viens ici je suis juste im-pre-ssi-on-née. ils ont tout dit avant moi : c'est magnifique.

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique, c'est le mot. Pauvre petit être.

    RépondreSupprimer
  6. Magnifiques, ces stries jaunes.

    RépondreSupprimer
  7. tes images sont très belles...

    RépondreSupprimer
  8. Minutieux détails pour un oiseau au sifflet haut et à la jolie robe ! Dommage que le temps l'est tue.

    RépondreSupprimer
  9. et puis, les contours du silence...
    Dame nature est une graphiste inégalable...

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir,
    Cela fait un moment que je m'émerveille devant des céramiques, je découvre petit à petit de jolies choses et je rêve de me glisser dans un atelier pour faire la curieuse !
    Je suis tombée par hasard sur ce blog perso, à travers "l'atelier Halo" bien sûr, et je dois te dire que ton univers photographique et poétique m'enchante au moins autant que ta jolie vaisselle !
    je reviendrai.
    Camie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Camie ! Je suis touchée !

      Supprimer
  11. Le malheur des uns fait le bonheur des autres....Il parait....
    Pauvre petit rouge gorge...Il t'aura fallu mourir pour que l'on puisse admirer les détails de ton si beau plumage...
    Merci Fanny pour ce douloureux instant de beauté...

    RépondreSupprimer